La politique peut s’entendre, dans une conception générale, comme l’art de gérer les affaires de la cité. Elle imprègne tous les aspects de la vie au sein d’une société. Elle est aussi vieille que la volonté des êtres humains de coexister dans le cadre d’une communauté. Il n’existe pas de société sans politique ou d’acteurs politiques. En d’autres termes, il n’existe pas de communauté humaine sans organisation, sans règles, sans une répartition des rôles entre des gouvernants et des gouvernés, sans un système de gestion des ressources et sans des acteurs/-trices qui s’organisent pour conquérir, exercer et conserver le pouvoir d’administration partielle ou totale de la Cité. En Afrique en général et au Cameroun en particulier, la question de la participation politique des jeunes se pose avec acuité. Le contexte actuel est marqué par la désaffection des populations visà-vis de la politique du fait d’un déficit criard de culture politique démocratique et de l’inefficacité des politiques actuelles à transformer positivement les conditions de vie des populations, notamment en créant des emplois pour une population de jeunes en croissance rapide. Ceci a mené à un cercle vicieux. Plus les jeunes se désintéressent à la politique et à la chose publique, plus les décisions qui concernent leur futur sont prises par d’autres – au Cameroun par les membres d’une classe politique qui a pour la plupart plus de 60 ans. Face aux divers enjeux de développement nationaux et internationaux, la participation des populations à la vie politique en général et des jeunes en particulier s’avère plus que jamais importante. Les jeunes ont d’autant plus intérêt à y participer que leur avenir immédiat en dépend grandement. L’objet de ce manuel est de présenter des informations de base, des approches et des outils pouvant permettre à des jeunes qui s’engagent en politique d’être mieux outillés pour le faire. Il part du constat que la politique et l’engagement politique sont encore perçus avec beaucoup de suspicion et de crainte de la part des jeunes. De nombreux jeunes restent convaincus que c’est une « affaire » très sale réservée aux personnes à la fois âgées, fortunées et sans morale. Ce manuel s’adresse aussi aux personnes « moins jeunes » qui partagent la même appréhension que ces derniers biens qu’elles comprennent parfaitement la nécessité et la noblesse d’un engagement politique sain. Il fournit des informations et approches utiles pour concrétiser cet engagement dans un parti politique. Il concerne enfin les responsables et cadres de partis politiques qui désirent compter plus de jeunes dans leurs rangs. Les pages qui suivent contiennent des idées qui pourraient, si elles sont effectivement mises en œuvre, contribuer à accroitre l’attractivité et le dynamisme des formations politiques pour les jeunes et pour tous ceux/celles qui hésitent encore de s’engager dans ce domaine essentiel pour la vie de tout citoyen/ne. Ce manuel est conçu après la publication d’un sondage mené par la Friedrich Ebert Stiftung en 2011 sur le sujet évocateur « Les Jeunes et la politique au Cameroun : quelles perceptions pour quelle participation ?» Alors que le sondage interrogeait la perception de la politique par les jeunes, le présent manuel, rédigé grâce au concours du cabinet STRATEGIES, offre des pistes d’entrée pour l’engagement des jeunes en politique.

jeune et engagement politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *