La population du continent africain est majoritairement jeune. Le Cameroun ne déroge pas à cette image. En effet, 65 % de la population camerounaise a moins de 25 ans. La jeunesse camerounaise comme africaine est l’objet de toutes les attentions. Elle incarne les espoirs les plus fous en l’avenir lumineux et prospère du pays ; mais aussi, sa situation donne la mesure des défis que le gouvernement du Cameroun n’arrive pas à surmonter dans sa démarche de production du développement économique et social du pays. Parmi ces défis, nous pouvons relever :

  • Un système éducatif qui peine à éduquer les citoyens et à former les travailleurs et les entrepreneurs dont le pays a besoin ;
  • Une situation économique difficile qui pousse certains jeunes à exil parfois au péril de leurs vies ;
  • L’insuffisance et l’inadaptation des espaces d’encadrement des jeunes ;
  • Et un contexte psychosocial qui organise et entretient la victimisation, la stigmatisation, l’exclusion et l’instrumentalisation des jeunes.

Il est dit de la jeunesse qu’elle est  « le fer de lance de la nation ». Mais elle est généralement mise à la marge ou inadéquatement impliquée dans les espaces où se pensent  et se décident les politiques et programmes des acteurs publics.

La Plateforme Indépendante Des Jeunes Pour La mocratie Et La Citoyenneté Active (PIJEDECA) est un regroupement d’association de jeunes qui ont décidé de militer pour la promotion et le respect du droits des jeunes à participer activement et substantiellement à la vie politique, économique, sociale et culturelle de Cameroun. Nous mobilisons dans ce sens, tous outils démocratiques dont le citoyen dispose afin d’organiser, mobiliser, sensibiliser la jeunesse et renforcer les capacités des organisations de jeunes d’une part ; et d’autre part, interpeller les autorités publiques en cas de nécessité et contribuer à la création des conditions de la prise en compte efficace de la position de la jeunesse dans les politiques et programmes qui ont une influence sur leur présent et leur devenir.

C’est avec grand plaisir que nous vous accueillons dans cet espace consacrée à la jeunesse camerounaise et à ses combats. Nous vous remercions de l’intérêt que vous nous accordez, et à travers nous, au développement intégral de la jeunesse. Nous vous souhaitons une agréable visite.

 

CITOYENNEMENT

MICHELE GAELLE ABE