Mission

La plate-forme se donne pour mission de :
–        Consolider un espace spécifique à la jeunesse et aux questions liées à celle-ci dans la société.
–        Mobiliser la jeunesse autour des questions sociales, économiques, de démocratie et de citoyenneté, et de défense des droits humains
–        Promouvoir l’épanouissement civique et social de la jeunesse, les valeurs d’intégrité et de patriotisme ainsi que la participation de la jeunesse à la gouvernance et aux affaires publiques.
–        Disposer d’un instrument de défense des revendications et des aspirations de la jeunesse.
–        Disposer d’une expertise de proposition de solutions alternatives.

Principes fondateurs et éthiques

(1)     Engagement militant et intégrité

L’engagement des membres au sein de la plate-forme traduit leur adhésion à une vision politique du rôle de la société civile comme contre-pouvoir citoyen nécessaire à la démocratisation de la vie sociale, politique et économique du pays. En ce sens, ils sont porteurs d’un projet de société alternatif sur le long terme où les jeunes trouveraient un épanouissement civique et social fiable. Cet engagement se caractérise par le militantisme et le volontariat dans la mesure où les membres de la plate-forme ont la conviction de participer à l’édification du bien commun.

Concrètement les membres de la plate-forme

–        n’ont pas de comportement opportuniste ou de visées personnelles ;
–        exercent gratuitement leurs fonctions au sein de la plate-forme
–        font preuve de disponibilité et d’abnégation pour l’atteinte des objectifs communs.

(2)     Collégialité et consensus

Toute déclaration, tout document de position ou texte engageant la Plate-Forme doivent être débattus et validés par l’exécutif de la Plate-Forme  avant toute diffusion.

(3)     Transparence

L’action de la plateforme repose sur la légitimité, la flexibilité et l’exigence de rendre compte tant aux membres qu’à l’opinion publique.

(4)     Non-violence

L’option pour la non-violence sous-tend le projet de société que ses membres entendent promouvoir par la transformation non-violente des structures sociales, politiques et économiques, sources d’injustices et d’inégalités. Ils s’attachent à modifier les rapports de force entre la société civile d’une part, les pouvoirs publics et les bailleurs de fonds d’autre part, sans recourir à la violence que ce soit contre les personnes ou contre les biens.

Concrètement, les membres de la plate-forme s’engagent à :

– respecter l’intégrité physique des personnes qui représentent les institutions dont ils dénoncent certaines orientations politiques ;
– rechercher le dialogue et la concertation avec les autres parties prenantes ;
– faire appel aux méthodes de l’action non-violente afin d’être entendus et de faire valoir les droits fondamentaux des populations camerounaises.

(5)     Le principe du respect de la personne des membres

Le respect de la personne recouvre la capacité et les droits qu’ont tous les individus d’être les arbitres de leurs propres choix et décisions. Il se rapporte au respect de l’autonomie et de l’autodétermination de tous les êtres humains, dont on reconnaît la dignité et la liberté. Ainsi, tout réseau ou organisation membre garde son autonomie et son intégrité.

(6)     Défense des droits humains

Promouvoir et protéger les droits humains au sein de la jeunesse et des OSC membres de la plateforme