Nom du projet : Campagne de sensibilisation sur les préjugés sur la politique

Description du projet

Le projet citoyenneté 2.0 vise à monter de petites vidéos intelligentes de maximum 1 min sur des thèmes précis l’objectif étant de sensibiliser les jeunes sur une citoyenneté responsable et les enjeux des élections.

But

  • Contribuer aux initiatives visant le renforcement de l’intérêt et de la participation politique des jeunes au Cameroun

Assoir le processus de développement institutionnel de la PIJEDECA

Changement escompté

Cette campagne de sensibilisation vise essentiellement à changer la perception négative que les jeunes ont de la politique pour les inciter à participer d’avantage  à la vie de la nation dans tous ses aspects cet à dire de la participation aux élections, à la participation aux instances locales de décisions en passant  par des réactions opportunes en fonction de l’actualité nationale et une plus grande culture associative. La participation politique au Cameroun, qu’elle s’exprime sous la forme d’un engagement militant ou dans la participation au processus électoral, est faible en général. Ceci est vrai tant pour les jeunes et leurs ainés sociaux que pour les hommes et pour les femmes. Bien sûr avec des différences.

L’enquête menée par PIJEDECA sur les formes de la participation politique des jeunes a rappelé le faible intérêt des jeunes pour la participation électorale et leur méfiance à l’égard des leaders politiques. Le postulat de base du projet est que, le faible engagement politique des jeunes est lié à des schémas mentaux persistants qui s’expriment à travers des préjugés et idées reçus sur l’activité politique, les acteurs politiques et l’efficacité de l’action politique. A côté de ces trois dimensions, les attitudes des figures d’autorités (parents, autorités religieuses et traditionnelles, etc.) à l’égard de la jeunesse freinent l’expression de leur engagement.

Nous posons l’hypothèse que,  en révélant ces préjugés et idées reçues (jeunes et ainées) et les moyens de les dépasser, nous pouvons faire évoluer les attitudes sur la participation politique. Ce changement d’attitude devra contribuer au renforcement de l’intérêt des jeunes pour la vie publique et de leur participation à la vie de leur communauté.

Objectifs du projet et activités

Sensibiliser  les jeunes sur la citoyenneté et les élections à travers les réseaux sociaux

  • Produire distribuer dans les localités concernées par le projet, un livret qui présentent : les préjugés identifiés ; les réponses et enfin des exemples tirés de l’histoire qui montrer comment l’engagement politique de jeunes a pu être déterminant dans l’histoire du Cameroun et d’autres États
  • Concevoir et diffuser sur les réseaux sociaux et à la Télévision, des mini-spots vidéo pour encourager les jeunes à s’intéresser à la politique et à participer aux prochaines échéances électorales

Animer deux (02) journées de sensibilisation avec distribution de tracts dans certains lieux publics dans les localités suivantes : Maroua, Garoua, Meiganga, Bertoua, Bafoussam, Limbe, Mankon, Yaoundé, Douala, Ebolowa.

Résultats escomptés

  • Au moins un (01) million de jeunes sont touchés directement ou indirectement par le projet
  • 2000 tracts sont distribués au cours d’une campagne de lutte contre les préjugés sur la politique est organisée dans les marchés et les entrées des universités dans les localités concernées par le projet
  • Trois (03) mini-spots vidéo de 30 secondes à 1 minute sont diffusés sur internet, sur des chaines de Télévision privées et partagé par Bluetooth pour encourager les jeunes à participer à la participer au processus électoral

1000 livrets sur les préjugés sur la politique au Cameroun sont distribués dans les dix (10) Régions du Cameroun

Parties prenantes

Cibles direct: Les jeunes disposant d’un téléphone androïde

Cible indirecte : jeunes et adultes ayant un accès régulier à internet, aux réseaux sociaux et à la télévision